Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous
Votre question

le mort doit-il présenté la mort de manière subjective ou objective

Dernière réponse : dans Etudes et travail
Partagez
31 Décembre 2012 21:14:43

Dans une première partie, j'examinerais l'importance des scènes de mort dans le roman : fin de l'intrigue ou événement perturbateur, événement intense qui ne peut que captiver le lecteur, irruption du tragique...
En 2, l'intérêt d'une approche objective : les usages sociaux, caricature, révélation des êtres, horreur, pathétique...
A ce sujet, note que la mort de Mme Bovary n'est pas purement objective, Flaubert termine sur une vision fantastique subjective.
En 3, l'intérêt d'une approche subjective : peur, solitude, sentiments...

Je me retrouve en fait, avec plusieurs textes de morts dont je ne sais pas quoi faire, ni quoi en dire, alors que j'ai très bien compris les morts.

- La mort de Virginie (Paul et Virginie - Bernardin de Saint-Pierre)
- La mort de Geneviève (Au Bonheur des Dames - Emile Zola)
- La mort de Mme Bovary (Madame Bovary - Gustave Flaubert)
- La mort de la marquise de Merteuil (Les Liaisons Dangereuses - Laclos)
- La mort du Père Goriot (Le Père Goriot - Balzac)
- La mort de Coralie (Illusions Perdues - Balzac)
- La mort de Gervaise Macquart (L'assommoire - Emile Zola)
- La mort d'Atala (Atala - Chateaubriand)
svp kekun pourrait m'aider c'est une dissertation coeff 4

voici le plan ke j'envisage mais il n'est pas abboutit car je trouve pas d'idées
I)Certains auteurs favorisent en effet l'objectivité de la mort...
a) Le réalisme de la mort ( avec la mort de Geneviève dans Au Bonheur Des Dames ou Mme Bovary )
b)

II) ... Cependant, d'autres préfèrent la description d'une mort subjective
a) Pour faire passer un message ( l'éloge de la religion avec la mort d'Atala roman de chateaubriand )
b) Pour émouvoir le lecteur ( La mort du Père Goriot - Balzac )

2 possibilités:
III) Enfin certains présentent la mort de ces deux manières combinées
a)
b)
( Je n'ai pas d'idées pour les sous-parties)

ou III) Mais au delà, pour toucher ces lecteurs, un romancier se doit d'être subjectif.
a) le lecteur doit se sentir proche et concerné
b) et il doit ressentir des émotions, pour amener à une critique et à une morale.
svp pouvez vous m'aidez
1 Janvier 2013 13:07:21

Je me demande ce qu'on peut attendre d'une génération qui ne pense à la mort qu'en termes littéraires.

La mort de tes proches, ça ne t'inspire rien ? Ta propre mort ?

Les 50 ou 60 millions de morts de la seconde guerre mondiale et ceux encore plus nombreux, depuis, dans plus d'une centaine de "petits" conflits ?

La mort de dizaines et centaines de milliers de gens dans des pays dits pauvres pour que des petits bourgeois puissent maintenir un niveau de vie insoutenable pour la planète, changer de téléphone mobile ou de lecteur mp3 tous les ans, voire plus ?

Le fait que, jusque dans nos pays "riches", des gens meurent de faim ou de manque de soins pendant que d'autres gaspillent en une soirée de quoi faire vivre une famille normale pendant 10 ans ?

C'est bien beau les dissertations de philo mais, si tu n'es pas capable de les relier au monde réel, c'est du temps perdu.

Et, rassure-toi, il y a des problèmes plus graves que de ne pas savoir "quoi faire, ni quoi en dire, alors que j'ai très bien compris les morts. "

Quant à cette prétention d'avoir "très bien compris les morts. " elle serait comique si elle n'était si tragiquement ridicule.

Je te souhaite de grandir et de vivre assez longtemps pour devenir plus humble face à une chose que personne ne comprend vraiment parce qu'il est impossible d'en faire l'expérience et d'en parler ensuite.
m
0
l
3 Janvier 2013 12:14:36

La question ici est de ne pas faire de hors-sujet... Quel est exactement le sujet auquel il faut répondre?
m
0
l
3 Janvier 2013 17:23:23

LE ROoman doit-il présenté la mort de manière strictement subjectif ou objectif c'est le sujet de ma dissert stp j'aurez besoin d'aide au plus vite merci ma dissert est coeff 4
m
0
l
21 Janvier 2013 22:24:07

Le Roman est vaste et donc tu vas trouver aussi bien le subjectif que l'objectif

Tu as par exemple les Romans qui vont évoquer les amours impossibles d'un personnage qui vie avec un seconde personnage qui lui est mort !
Et pour l'union des deux personnages qui ne peut se faire que dans la mort, mais la mort ne seras pas vue comme une fin mais début/départ/retrouvaille par le 1er personnage.

Dans certains cas le mot mort ne seras pas évoquer ou très peu donc subjectif, mais par la répétition des mots qui entourent le mot cela seras comme utilisé la définition du mot sans le mot lui-même mais le narrateur du roman fait si bien passé de manière intense le sentiment de mort qu'il devient objectif et pour une raison simple que le 1er personnage cela devient son objectif par le suicide
m
0
l